Description des ateliers


pdfHoraire détaillé - Congrès 2019

Bloc d'ateliers A

A-1 Recette du bonheur et du bien-être

Que signifie être heureux ? C’est quoi le bien-être ? La psychologie positive cherche à comprendre ces gens qui se disent heureux. Que font-ils de si différent pour être bien dans leur peau, malgré leurs propres défis ? Apprenez en quoi consiste le bien-être et comment on peut l’atteindre, tant chez les membres du personnel enseignant et de la direction que chez les élèves. On mérite tous et toutes de vivre une vie significative et de reconnaître comment on peut l’atteindre. La Recette du bonheur de 21 jours sera présentée et mise en pratique afin que les membres de l’auditoire puissent quitter avec un outil pratique en main.

(Des livres seront exposés. Des sites web et des questionnaires seront proposés pour poursuivre l’apprentissage.)

Conférencière : Dre Suzanne Filion, Psychologue

La Dre Filion est une conférencière de renom qui a reçu des distinctions nationales pour son travail auprès des jeunes, en santé mentale et en développement communautaire. Elle est souvent sollicitée pour des interviews, par exemple aux émissions Téléjournal de Radio-Canada, CTV Morning Live et CTV News at Noon. En 2018, elle reçoit le Prix pour contributions remarquables au service public et communautaire de la Société canadienne de psychologie.

La Dre Filion est titulaire d’un doctorat en psychologie de l’Université de Montréal et elle a enseigné comme professeure agrégée à l’Université d’Ottawa et l’Université St-Paul. En effet, la Dre Filion a commencé sa carrière en pédagogie dans l’Est ontarien. Elle compte plus d’une dizaine d’années comme enseignante au palier secondaire et conseillère en orientation, puis elle a œuvré comme psychologue scolaire aux paliers primaire et secondaire. La Dre Filion occupe actuellement le poste de vice-présidente en Développement et intégration à l’Hôpital général de Hawkesbury et district, elle est présidente-directrice générale de son propre cabinet.

Les présentations de la Dre Filion sont fondées sur les données probantes et livrées d’une façon terre-à-terre, interactive et motivante. Lors de cette conférence, elle vous dévoilera les résultats de plus de 30 années de recherche sur le bonheur. C’est quoi, vraiment ? Peut-on l’atteindre ? Comment ?  Venez apprendre, puis soyez des modèles pour vos élèves et vos bien-aimés !


A-2 Les obligations d'accommodement en milieu scolaire

Cet atelier s’adresse aux administrateurs et aux autres intervenants en milieu scolaire tenus de connaître et d’assurer les obligations du conseil scolaire conformément à la Loi sur l'éducation et le Code des droits de la personne de l’Ontario.  L’atelier portera sur les devoirs d’accommodement qui reviennent au conseil scolaire notamment pour les élèves ayant des besoins particuliers et le respect de la diversité.

Conférencier :  R. Paul Marshall, B.Ed., M.Ed., LL.B, EAO

Paul Marshall maintient une vaste pratique bilingue axée sur le droit du travail et de l'emploi, le droit de l'éducation, le droit linguistique, le droit administratif et la défense des droits en général au nom des conseils scolaires.  Paul a obtenu un diplôme de la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa en 1993. Il a été admis au Barreau en 1995. Il a une maîtrise en éducation de l'Université d'Ottawa et un baccalauréat en éducation de l'Université de Moncton. Avant le diplôme de la Faculté de droit, Paul a été enseignant agréé et il est toujours membre de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario.  L'expérience appréciable acquise devant les tribunaux et en salle de classe présente un avantage considérable pour ses clients du secteur de l'éducation. Il représente ses clients en arbitrage de griefs, à la cour et devant des tribunaux administratifs.


A-3 TDAH : stratégies pratiques pour la salle de classe

Les symptômes du TDA/H peuvent causer des perturbations significatives au niveau relationnel et scolaire. Heureusement, il existe un éventail de stratégies et de techniques simples permettant de diminuer les symptômes. Cet atelier interactif se veut pratico-pratique et vise à démystifier les manifestations possibles des difficultés d’attention, d’hyperactivité et d’impulsivité chez les enfants d’âge scolaire (élémentaire). Les participants découvriront comment accompagner et soutenir un élève présentant ces manifestations et développer des stratégies d’adaptation en lien avec les défis souvent rencontrés en salle de classe.

 
Conférencières : Pascale Brunet-Simard et Marie-Pier Lelièvre, Travailleuses sociales

Pascale Brunet-Simard est diplômée de la maîtrise en service social de l'Université d'Ottawa. Elle travaille depuis 6 ans au sein du CECCE comme travailleuse sociale. Elle agit aussi à titre de coach SCP / CSP et assume également un rôle au niveau des stratégies liées à la santé mentale au CECCE. Marie-Pier Lelièvre est diplômée de la maîtrise en service social de l'Université d'Ottawa. Elle travaille comme travailleuse sociale dans diverses écoles élémentaires du CECCE.   

Pascale et Marie-Pier assument également un rôle actif au sein du comité TDAH du CECCE.


A-4 Trousse - Cour d’école : stratégies pour une gestion positive des comportements dans la cour d’école

L'équipe de coachs des trois conseils de l'Est de l'Ontario a travaillé à la création d'un guide pratique afin d'appuyer les écoles dans l'organisation de leur cour d'école et de répondre à différents besoins.  Le guide comprend plusieurs sections dont: idées d'activités, stratégies d'enseignement explicite des habiletés sociales, stratégies de gestion des transitions et des écarts de conduite.

Conférencières : Marie-Jo Lamoureux et Jessica Faucher, éducatrices spécialisées

Marie-Jo Lamoureux est originaire de Gatineau. Elle est éducatrice spécialisée depuis les vingt-deux dernières années auprès de différentes clientèles.  Depuis quatre ans, Mme Lamoureux occupe un poste centralisé où elle offre des ateliers multiples aux élèves du Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario.  Elle est aussi entraîneuse au soutien au comportement positif au CEPEO. Jessica Faucher est originaire de Casselman. Elle est éducatrice spécialisée depuis les trois dernières années au Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario.  Elle occupe un poste centralisé où elle offre des ateliers multiples aux élèves de son consil pour favoriser le bien-être des élèves. Elle est aussi entraîneuse au soutien au comportement positif pour son conseil.


A-5 Du bon usage des renforcements

L’utilisation des systèmes de renforcement en contexte scolaire est depuis longtemps supportée par un grand nombre d’études scientifiques. Les renforcements, particulièrement ceux de nature positive, permettent de reconnaître, encourager et valoriser la manifestation des comportements souhaités et ceux qui ont été enseignés. Toutefois, l’application des renforcements n’est pas toujours simple et suscite parfois même beaucoup de frustration. Ainsi, malgré toutes nos bonnes intentions, force est de constater que nos interventions vont parfois à l’encontre de l’effet qui était recherché. Dans cet atelier, nous tenterons de démystifier les renforcements en prenant soin de les définir de différentes façons tout en tenant compte de la bienveillance et du climat scolaire positif. Nous verrons également les erreurs à éviter lors de leur application ainsi que les stratégies à privilégier.

Conférencier : Carl Bouchard, Ph.D. ps.éd.

Carl Bouchard possède un doctorat en psychologie de l’Université de Montréal et il est professeur à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) depuis 2008. Il possède également son permis de pratique de l'Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec. Il enseigne au niveau universitaire depuis 20 ans et a développé une expertise dans le domaine de la santé mentale en œuvrant en milieu hospitalier et dans le secteur de la rééducation. Son champ d’expertise couvre, notamment, les troubles du comportement chez l’enfant et l’adolescent et l’organisation des services de santé mentale pour la jeunesse. Il collabore présentement à des projets de recherche concernant l’implantation et l’évaluation de systèmes de soutien en milieu scolaire ainsi que certaines problématiques liés aux comportements antisociaux.


A-6 Le Soutien au comportement positif (SCP)

Le soutien au comportement positif (SCP) est une approche globale à l'échelle de l'école qui rencontre les exigences ministérielles en matière de climat scolaire positif. Le SCP permet d'enseigner les comportements positifs attendus chez les élèves. Le système encourage la création d'un climat scolaire positif, sécuritaire, inclusif et bienveillant. Cet atelier vous présentera les éléments essentiels pour une mise en oeuvre efficace et fidèle de l'approche SCP au sein de votre conseil scolaire ou dans votre école.

Conférencières : Sophie Caron, MSS,TSI et Jacqueline Hertner, MSS,TSI

Sophie Caron détient une maîtrise en service social de l'Université d'Ottawa. Elle est travailleuse sociale au CECCE depuis 9 ans et agit aussi comme coach auprès des écoles SCP / CSP. Elle est membre active du comité toxicomanie visant à prévenir la consommation chez les jeunes. Elle assume également un rôle dans la mise en oeuvre d'initiatives liées à la santé mentale au CECCE. Jacqueline Hertner détient une maîtrise en service social de l'Université d'Ottawa. Elle est travailleuse sociale au CECCE depuis 6 ans et agit aussi comme coach auprès des écoles SCP / CSP. Elle est membre active du comité respect visant à contrer l'intimidation dans les écoles du CECCE. Elle porte également le dossier avec la Société de l'aide à l'enfance.


A-7 Stratégies de dépistage de nos élèves à risque

Au Collège catholique Mer Bleue, la bienveillance est au coeur de notre culture et de nos pratiques. Nous avons mis en place un modèle d’interventions pour permettre le dépistage de nos élèves à risque, en tenant compte de leur bien-être, de leur santé mentale et de leur rendement académique. Nos stratégies (p. ex., sondages, triangulation des données, liens significatifs avec un adulte, périodes de bienveillance, gestion des comportements) sont toujours en évolution et visent la réussite et l’inclusion de tous nos élèves.

Conférencière : Marie-Claude Veilleux, directrice du Collège catholique Mer Bleue

Marie-Claude Veilleux, qui dirige le Collège catholique Mer Bleue depuis son ouverture en 2016, a été nommée cette année au sein des 40 « Directrices et directeurs remarquables du Canada ». Nommés par des collègues, des parents, des élèves et des membres de la collectivité, et choisis par un comité national de sélection, ces 40 directrices et directeurs d’école sont honorés en raison de l’innovation et du leadership dont ils font preuve.

Mme Veilleux a travaillé fort pour mettre en place une vision et une culture de bienveillance afin que chaque élève se sente chez lui à l’école, comme dans une deuxième famille. Le Collège catholique Mer Bleue s’est mérité le prix de la Première Ministre de l’Ontario pour les écoles tolérantes en juin 2017.



Bloc d'ateliers B

B-1 Pratiques gagnantes SCP / CSP pour les écoles élémentaires

Vous avez besoin de nouvelles idées pour favoriser un climat scolaire positif?  Vous êtes intéressés à mettre le système de Soutien au comportement positif en place dans votre école?  Cet atelier vise à partager de nouvelles idées aux participants qui ont déjà un système SCP/CSP dans leur école, et aussi à démontrer, aux participants qui ne connaissent pas l'approche, comment ces stratégies peuvent s'appliquer concrètement dans les écoles.

Animateurs : à venir

B-2 Gestion du stress et pleine conscience pour adolescents.es

Lors de cet atelier, à la fois pratique et théorique, venez découvrir et expérimenter la pleine conscience. Le contenu proposé saura vous éclairer sur la définition, les bénéfices et sur les applications de la pleine conscience en milieu scolaire. Vous aurez également l'occasion de vivre des activités pratiques à faire avec tous les élèves (7-12) et des stratégies pour le personnel.

Conférencières : Myriam Desmarquis et Mélanie Stewart, Intervenantes en milieu scolaire

Intervenante en milieu scolaire au CSDCEO depuis 2009, Mme Desmarquis intègre la pleine conscience dans son quotidien et dans ses interventions auprès des jeunes qui vivent des situations difficiles (gestion du stress, relations familiales, relations interpersonnelles, idées suicidaires, etc).

Intervenante en milieu scolaire au CSDCEO et Psychothérapeute autorisée de l'Ontario depuis 2015, Mme Stewart a suivi des formations professionnelles en pleine conscience et utilise cette approche pour appuyer les enfants dans le milieu scolaire.  


B-3 Espaces sécuritaires : là où la souffrance trouve sa place

Prendre au sérieux chaque propos suicidaire fait plein de sens, mais comment aider ces jeunes qui vivent une souffrance importante ? Comment faire de nos écoles des «espaces sécuritaires» ? Quoi dire ? Quoi éviter? Cet atelier propose un survol des faits entourant le suicide, suggère des pistes concrètes d’intervention en matière de suicide et aborde l’importance du «self care», un élément essentiel à la santé mentale des jeunes.

Conférencières : Sophie Caron et Isabelle Delisle, Travailleuses sociales et Coachs SCP / CSP

Isabelle Delisle est diplômée de la maîtrise en service social de l'Université d'Ottawa. Elle travaille depuis 16 ans au sein du CECCE comme travailleuse sociale. Elle agit aussi à titre de coach SCP/CSP et de formatrice Safe TALK et ASIST. Sophie Caron détient une maîtrise en service social de l'Université d'Ottawa. Elle est travailleuse sociale au CECCE depuis 9 ans et agit aussi comme coach auprès des écoles SCP/CSP. Elle est membre active du comité toxicomanie visant à mettre en oeuvre des initiatives pour prévenir la consommation chez les élèves. Isabelle et Sophie assument également un rôle au niveau des stratégies liées à la santé mentale au CECCE.


B-4 Recherchés : bons citoyens numériques

Cet atelier vous fera vivre une série d'activités qui permettent à l'élève de se développer en tant que citoyen numérique positif et inclusif; être un modèle de bien-être numérique; et de prendre conscience de son empreinte numérique.

Conférencière :  Hélène Cormier Conseillère pédagogique en technopédagogie 7-12 (PREAV)

Je suis conseillère pédagogique en technopédagogie et PREAV au CSDCEO. L'éducation pour moi est une passion! J'ai à cœur le bien-être numérique et le développement des compétences globales. Je suis en constante réflexion et évolution dans l'ère numérique. J'aime réseauter avec tous, vous pouvez me trouver sur Twitter au @malcommode72.


B-5 Soyez positif, explorez le négatif !

Les problèmes auxquels nous faisons face quotidiennement, peu importe leur nature, représentent l’une des plus grande constante de la vie. Il ne se passe pas un jour, une semaine ou un mois sans que l’on soit confronté à un problème. Or, il se trouve que l’attitude par laquelle nous ferons face à ces problèmes est déterminante pour notre bien-être et ceux des autres, particulièrement lorsque notre travail consiste à faire progresser des individus, tant au plan académique que comportemental. Dans cet atelier, nous verrons que la résolution des problèmes auxquels nous sommes confrontés permet l’adoption d’une approche positive et réaliste. Nous verrons aussi que l’exploration des problèmes et des émotions négatives qui s’y rattachent peut ouvrir la voie à l’adoption d’une attitude positive dans l’adversité.

Conférencier : Carl Bouchard, Ph.D. ps.éd.

Carl Bouchard possède un doctorat en psychologie de l’Université de Montréal et il est professeur à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) depuis 2008. Il possède également son permis de pratique de l'Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec. Il enseigne au niveau universitaire depuis 20 ans et a développé une expertise dans le domaine de la santé mentale en œuvrant en milieu hospitalier et dans le secteur de la rééducation. Son champ d’expertise couvre, notamment, les troubles du comportement chez l’enfant et l’adolescent et l’organisation des services de santé mentale pour la jeunesse. Il collabore présentement à des projets de recherche concernant l’implantation et l’évaluation de systèmes de soutien en milieu scolaire ainsi que certaines problématiques liés aux comportements antisociaux.


B-6 Petit lien va loin : l'importance de la relation élève-enseignant

Dans cet atelier, nous aborderons la relation élève-enseignant. Nous verrons les impacts négatifs et positifs découlant du type de relation élève-enseignant. Nous fournirons aussi des outils concrets aux enseignants afin de les conscientiser par rapport à leurs propres liens avec leurs élèves.

Conférenciers :  Benoît Lallier, travailleur social et Claudie-Jade Castagner, travailleuse sociale

Benoît Lallier : Spécialiste des délinquants juvéniles, expérience en intervention de rue, diplômé d'un baccalauréat en communication sociale avec une mineure en étude de conflit et d'une maîtrise en travail social axée sur une expertise de justice réparatrice en milieu scolaire. Claudie-Jade Castagner : Détient un baccalauréat spécialisé approfondi en service social. J'ai aussi effectué une maîtrise en travail social ayant comme sujet de recherche les technologies de l’information et de communication (TIC) et la famille.


B-7 L’importance d’une approche inclusive – Comment créer un climat qui accueille tous les élèves

Nos classes sont riches en diversité qui peut être à la fois visible et invisible. Par contre, bien que nous faisons déjà beaucoup pour aborder ces différences de façon positive, un nombre disproportionné d'élèves issus de milieux à faible revenu, d'élève racialisés, d'élèves autochtones, d'élèves qui s'identitifient comme LGBTQ+ ou bispirituels, d'enfants et de jeunes pris en charge et d'élèves ayant des besoins particuliers ont des résultats plus faibles que les autres. Lorsque les élèves se sentent respectés, bien accueillis, et se reconnaissent dans leur milieu d'apprentissage, leur intérêt à l'égard de l'apprentissage est stimulé, leur rendement s'améliore, et les écarts en matière de rendement diminuent. Dans notre atelier, nous allons aborder les obstacles systémiques auxquels plusieurs de nos élèves se heurtent. À travers des activités interactives, nous allons prendre une approche introspective pour examiner comment créer un milieu inclusif et explorer des ressources concrètes à utiliser en salle de classe.

Conférencière : Miriam Greenblatt, EAO

Miriam Greenblatt est une éducatrice qui a œuvré dans l'enseignement de l'anglais et des sciences sociales au secondaire, autant en Ontario qu'à l'international. Elle travaille présentement comme accompagnatrice pour les écoles sécuritaires et tolérantes pour le Conseil scolaire Viamonde, où elle appui les écoles afin qu'elles deviennent des milieux sécuritaires qui sont inclusifs et acceuillants pour tous les élèves. Elle complète présentement une maîtrise en éducation dans le département de Curriculum Studies & Teacher Development au Ontario Institute for Studies in Education (OISE/UT).



Bloc d'ateliers C

C-1 TDAH : Maximiser l’apprentissage des élèves

Il n'est pas rare que les élèves présentant un trouble du déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH) présentent également, en plus de troubles comportementaux, des déficits cognitifs liés aux processus impliqués dans l'apprentissage (par ex., déficits sur le plan du fonctionnement exécutif). Cette formation tente de sensibiliser les intervenants en contexte scolaire à la façon dont il est possible de répondre aux besoins de tous les élèves en maximisant l’apprentissage de cette clientèle.

Conférencière : Marie-France Maisonneuve B.Ed.,B.SC Soc. Présidente-directrice générale de la Clinique d’apprentissage spécialisée en Outaouais, orthopédagogue et conférencière

Titulaire d’un baccalauréat en sciences sociales (criminologie) de l’Université d’Ottawa (1989) et d’un baccalauréat en éducation (orthopédagogie) de l’Université du Québec à Hull (1993), Marie-France Maisonneuve a débuté sa carrière professionnelle à titre d’enseignante de français en Allemagne. Elle travaille depuis plus de 20 ans dans le domaine des troubles d’apprentissage, notamment dans le milieu scolaire, le milieu privé et le milieu communautaire. Témoignant de son dévouement pour la cause des troubles d’apprentissage, elle a été Vice- Présidente puis Présidente (1999-2005) de la section Outaouais de l’Association québécoise pour les troubles d’apprentissage.

Depuis 1997, Mme Maisonneuve est Présidente directrice générale et orthopédagogue à la Clinique d’apprentissage spécialisée (C.A.S.), une clinique multidisciplinaire spécialisée dans l’évaluation, l’intervention et la formation des personnes avec des difficultés d’apprentissage, d’attention ou de langage. Mme Maisonneuve est membre de plusieurs associations provinciales et nationales dans le domaine des troubles d'apprentissage et d’attention. Accréditée par Emploi Québec et par le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes, Mme Maisonneuve est une formatrice et conférencière en demande depuis de nombreuses années. Elle a entre autres donné des formations pour de nombreux conseils scolaires francophones, des réserves amérindiennes, des congrès provinciaux, des garderies, des camps de jour, des CLSC, des organismes sans but lucratif pour les enfants, des cliniques médicales et des comités de parents partout au pays. Ayant à cœur la diffusion des plus récentes données scientifiques dans le domaine des troubles d’apprentissage et d’attention, Mme Maisonneuve agit comme collaboratrice dans différents projets de recherche et présente sur une base régulière ses travaux de recherche dans les plus grands congrès internationaux et dans les meilleures revues scientifiques du domaine.


C-2 Les troubles de l'humeur (dépression) - Vers un juste équilibre

Lors de cet atelier, nous nous attarderons avant tout sur la dépression, soit le trouble de l'humeur le plus fréquent chez les enfants comme chez les adultes, qui est donc celui que le personnel enseignant a les plus fortes chances d'observer. L'atelier comporte quatre sections distinctes, soit la section 1) : Qu’est-ce que la dépression? Qu’est-ce que le trouble bipolaire?,  2) Signes et symptômes de la dépression, 3) Que peut faire le personnel scolaire? Stratégies pédagogiques en classe, et 4) Que peut faire le personnel scolaire? Stratégies spécifiques.

Conférenciers : Jonathan Poulin, Travailleur Social et Marlène Doepner, Travailleuse Sociale

Jonathan Poulin est détenteur d’une maîtrise en service social de l’Université d’Ottawa. Au court de sa maîtrise, il a effectué une recherche-action intitulée, Garçons en Action : un projet-pilot alternatif. Ce groupe avait pour objectif principal d’offrir des interventions différentes à des jeunes qui vivaient des difficultés scolaires.  Depuis, il travaille au Conseil des Écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) où il continue à développer des moyens d’interventions alternatifs. Il a travaillé dans plusieurs écoles élémentaires et secondaires de la région d’Ottawa, ainsi que dans la région de Prescott-Russel. Ses champs d’intérêt sont la résilience chez les enfants et le climat scolaire positif.

Marlène Doepner est détentrice d'un baccalauréat en psychologie et en histoire, ainsi qu'une maîtrise en service social de l'Université d'Ottawa. Elle travaille depuis maintenant 15 ans au sein du Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) en tant que travailleuse sociale. Elle possède plusieurs expertises dans le domaine de l'intervention auprès des jeunes et des enfants, de l'intervention en situation de crise et des problématiques liées à la santé mentale. Elle œuvre au sein d'écoles élémentaires et  secondaire du Conseil. Elle agit également à titre de formatrice SafeTALK depuis plusieurs années ainsi que formatrice pour la Gestion du stress suite à un incident critique.


C-3 Impact de l'enseignement de l'autorégulation sur le climat positif d'une école

L’école élémentaire publique Charlotte-Lemieux est une école multiculturelle en milieu urbain. La communauté scolaire travaille à promouvoir l’autorégulation et l’inclusion afin de répondre aux besoins de ses élèves. L’enseignement authentique des valeurs leur permet de s’autoréguler et de respecter les idées des autres.

En arrivant le matin, un accueil chaleureux au son des tambours autochtones enracine les élèves et leur donne les battements réguliers de la Terre. Au courant de la journée, le bâton de parole est un outil qui permet de travailler le respect de celui qui a la parole et ainsi travailler l’écoute. En salle de classe, l’enseignement de stratégies d’autorégulation fait partie de nos pratiques gagnantes. À cet effet, des coins ont été aménagés pour soutenir cette pratique.

Au début de l’après-midi, pour assurer une transition harmonieuse après la longue récréation, les élèves ont dix minutes de pleine conscience sous l’effet d’une musique douce pendant lesquelles ils peuvent méditer, relaxer et se recharger d’énergie positive.

Depuis l’instauration de cette initiative, les résultats montrent que les élèves sont de plus en plus réceptifs et développent une attitude positive face au stress et à la gestion des émotions.

Ainsi, toute la communauté de l’école Charlotte-Lemieux bénéficie de ce changement dynamique vers un climat scolaire positif.

Conférenciers : Rabah Iddir, directeur, et ses collaborateurs : Aziza Hajji, directrice adjointe,  Marie-France Harvey, directrice adjointe, Yamina Benameur, enseignante lead, Angèle Desjardins, TES, Amal Issolah, enseignante et Serge Lafontaine, enseignant.

M Rabah Iddir a travaillé pendant 10 ans avec des élèves ayant  besoins particuliers. Il a travaillé à l’école le transit et a su prendre le leadership dans plusieurs dossiers. Il était aussi coordonnateur du programme Répit  du CEPEO. Il a par la suite intégré l’équipe de direction depuis 2014.


C-4 Bref aperçu de la Résolution Conjointe de Problèmes (RCP)

La Résolution Conjointe de problèmes a été développée dans le but d'adresser des comportements problématiques chez l'enfant et l'adolescent: crises de colère, entêtement, réticence aux compromis, essais continus de pousser les limites, agression verbale et physique mineure, etc.

Les objectifs de la Résolution conjointe de problèmes :

  • Stabiliser (réduire les crises de colère)
  • Poursuivre les attentes des adultes
  • Enseigner les habiletés manquantes (i.e., flexibilité et tolérance à la frustration)
  • Établie ou rétablir une relation positive entre l'adulte et l'enfant

Lors de cet atelier vous aurez l'occasion d'avoir une brève introduction à la formation complète qui est habituellement d'une durée de 2.5 jours (RCP Niveau 1).

Conférencière : Natasha Tatartcheff-Quesnel

Natasha a travaillé dans le domaine des services sociaux depuis 1991 dans divers contextes, notamment les services résidentiels, la sécurité du traitement, la justice pour les jeunes, l’éducation, la toxicomanie, la santé mentale des enfants et des adolescents, ainsi que dans le secteur privé. Elle est présentement la directrice de l’Accès coordonné pour enfants d’Ottawa, un mécanisme conçu pour aider les enfants / jeunes ayant des besoins complexes ainsi que leur famille. L’Accès coordonné appuie également les initiatives de transformation du système dans la région d’Ottawa. En conséquence de ses efforts de développement communautaire par le biais de l'Accès coordonné, Natasha est impliquée dans divers comités de leadership dans la région d’Ottawa.

Natasha s'est engagée depuis près de 10 ans à mettre en œuvre l'approche de résolution collaborative de problèmes (RCP) en Ontario. Natasha est formatrice du plus haut niveau pour la résolution collaborative de problèmes et a terminé son stage de maîtrise en travail social chez Think:Kids au département de psychiatrie de l’Hôpital Général du Massachusetts. Elle est également coach pour le RCP et fournit un soutien continu à la mise en œuvre de divers sites aux niveaux local, provincial et international. Ces efforts d’encadrement et de formation visent à soutenir la prestation de soins empreints de compassion et ultimement pour améliorer le sort des enfants, des adolescents et de leurs familles.


C-5 Panel d’élèves du CECCE, du CEPEO et du CSDCEO

Panel regroupant des élèves du CECCE, du CEPEO et du CSDCEO qui présenteront leur perspective sur le climat scolaire positif et le bien-être à l'école. Ils aborderont des questions touchant à l’engagement des élèves et aux activités et pratiques gagnantes en place au sein de leurs écoles. Les participants auront l’occasion de poser des questions et d’échanger avec les élèves sur les thèmes abordés.


C-6 La réussite pour tous

Comment peut-on aider les garçons à réussir à l’école? C’est une question qui  se pose dans la plupart des pays industrialisés. Plusieurs initiatives pédagogiques ont été mises sur pieds pour aider les garçons à connaître du succès à l’école et les résultats démontrent un impact minime sur leur rendement scolaire. Est-ce que ces garçons ont vraiment besoin d’aide ou doit-on simplement revoir la philosophie derrière l’approche pédagogique et la culture en salle de classe? Comment peut-on aider les garçons à connaître du succès dans la salle de classe en misant sur les habiletés d’apprentissage naturelles pour eux? En se basant sur les approches pédagogiques qui sont susceptibles de maintenir et de soutenir l’intérêt et l’engagement des garçons en salle de classe, peut-on rendre l’expérience scolaire plus enrichissante pour les garçons?

Dans cet atelier, nous miserons sur la différenciation, mais dans une optique qui s’inspire d’approches qui connaissent du succès auprès des garçons : l’action, le jeu, l’humour, le défi, la maîtrise et le sens.  Nous partagerons quelques ressources et analyserons des statistiques qui démontreront qu’il est nécessaire de revoir l’approche en salle de classe, pour le bien-être des garçons.

Conférencier : Jean Lamadeleine, direction d'école

Jean Lamadeleine est une direction d’école comptant 18 ans d’expérience dans le monde de l'éducation. Il a d’abord œuvré comme enseignant d’informatique, d’affaires et commerce, d’études sociales, d’études canadiennes et mondiales. En 2006, il accepte un poste à la direction adjointe au secondaire puis à l’intermédiaire pour finalement relever un défi à la direction dans une école l’élémentaire se spécialisant dans une programmation adaptée aux élèves sous le spectre de l'autisme. Il a été invité par le conseil scolaire à participer à une étude sur l’importance d’induire un climat scolaire positif dans une école intermédiaire dans le but d’en évaluer son incidence sur le rendement des élèves. C’est en implantant un programme SCP dans cette école qu’il y est parvenu. Il a été invité à présenter les stratégies et les résultats de cette initiative lors d’une conférence à l’Université d’Ottawa, à l’Université de Calgary et à un colloque de l’Association des directions et directions adjointes franco-ontariennes à Toronto. Ce parcours l’amène maintenant à se pencher sur la question des garçons à l’école pour constater que l’école est aussi conçue pour ceux-ci.


Bloc d'ateliers D

D-1 Interventions de la zone jaune : des stratégies et un modèle pratique d’intervention

Cet atelier s'adresse au personnel des écoles élémentaires et se divise en deux volets. D'abord, les participants découvriront comment bâtir des outils pour répondre aux besoins des élèves nécessitant des interventions plus soutenues. Les formatrices présenteront de quelles façons les écoles peuvent facilement modifier leurs stratégies de la zone verte en interventions de la zone jaune. Dans le deuxième volet de l’atelier, les participants découvriront un modèle pratique d'intervention (PEP) pouvant bénéficier à un groupe spécifique d’élèves qui présentent des défis au plan comportemental ou des difficultés internalisées affectant leur réussite.

Conférencières : Isabelle Delisle, MSS, TSI et Jacqueline Hertner, MSS, TSI

Isabelle Delisle est diplômée de la maîtrise en service social de l'Université d'Ottawa. Elle travaille depuis 16 ans au sein du CECCE comme travailleuse sociale. Elle agit aussi à titre de coach SCP/CSP et de formatrice Safe TALK et ASIST. Isabelle assume également un rôle dans la mise en oeuvre d’initiatives systémiques liées à la santé mentale au CECCE. Jacqueline Hertner détient une maîtrise en service social de l'Université d'Ottawa. Elle est travailleuse sociale au CECCE depuis 6 ans et agit aussi comme coach auprès des écoles SCP/CSP. Elle est membre active du comité respect visant à contrer l’intimidation dans les écoles du CECCE. Elle porte également le dossier avec la Société de l’aide à l’enfance.


D-2 La santé mentale : Soyons techno-courant!

Cet atelier présente une trousse complète d'activités pédagogiques simples à mettre en place avec les élèves de la maternelle à la 6e année. Les activités, adaptées au développement des enfants, permettent notamment d'enseigner aux élèves diverses stratégies afin de composer avec le stress à l'école. Des activités de pleine conscience et des activités pédagogiques permettent d'en apprendre davantage sur la santé mentale. La trousse comprend aussi l'accès à un site web pratique afin d'informer le personnel scolaire des stratégies à privilégier. Enfin, des outils de communication avec les parents et de médias sociaux seront partagés avec les participants pour faciliter leur travail.

Conférencières : Natalie Brunet et Julie Leblanc, EAO

Natalie Brunet est enseignante ressources TA et Julie Leblanc est enseignante de 3e année à l'école élémentaire catholique Saint-Viateur, du CSDCEO. Toutes deux sommes des membres actives du comité SCP de l'école depuis ses débuts. Partenaires dans le projet PALPE -- La santé mentale : Soyons techno-courants!


D-3 Milieu scolaire catholique bienveillant et sécuritaire pour la communauté des élèves Lesbienne, Gai, Bisexuel, Transgenre, Queer, Bi-spirituelle et plus (LGBTQ2+) et leurs alliés (paliers élémentaire et secondaire).

Le présent atelier s’inscrit dans le contexte de la Loi sur les écoles tolérantes et inclusives et vise à promouvoir le bien-être de la communauté des élèves LGBTQ2+ et leurs alliés. L’objectif recherché est d’assurer que tous les élèves de cette population vivent un sentiment de sécurité, d’inclusion et de respect dans leur milieu scolaire catholique. L’atelier permettra d’informer et de sensibiliser la communauté scolaire de l’élémentaire et du secondaire en ce qui concerne les besoins et les vulnérabilités vécus par les élèves de la communauté LGBTQ2+. De plus, des ressources et pratiques gagnantes seront partagées, permettant au personnel scolaire de contribuer à la création d’un environnement bienveillant et propice à l’épanouissement académique et personnel de tous les élèves.

Conférencière : Marie-Pier Audet, Travailleuse sociale

Marie-Pier Audet est diplômée de la maîtrise en service social de l'Université d'Ottawa. Elle travaille depuis six ans comme travailleuse sociale en milieu scolaire. Depuis quatre ans, elle fait partie de l’équipe de travail social du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est. Elle agit à titre de formatrice SafeTALK et ASIST et elle est une membre active au sein du comité LGBTQ2+.


D-4 Carrefour de services, pour augmenter l’effet du climat scolaire et de la bienveillance dans nos milieux

Le contexte scolaire actuel a des exigences de plus en plus élevées envers la réussite des élèves. Le décrochage scolaire, la diplomation, la gestion des comportements, l’encadrement des élèves à défi et la réduction de la violence et de l’intimidation sont autant de défis quotidiens que de cibles à atteindre pour les écoles. Dans ces conditions, il nous est apparu nécessaire de revoir l’organisation des services offerts tan pédagogiques que comportementaux de nos milieux. Nous avons donc développé un modèle de déploiement de services pour les écoles primaires et secondaires à la commission scolaire des Laurentides que nous avons appelés carrefour de services.   

Le carrefour de services s'articule autour de deux modèles théoriques soit : le modèle de réponse à l'intervention (RÀI) et du modèle psychoéducatif (structure d’ensemble). Avec l’aide de notre partenaire externe la TELUQ, nous nous sommes assuré que tous les paliers d’intervention s’appuyaient sur des pratiques jugées efficaces en milieu scolaire. De plus, les interventions ont été hiérarchisées en fonction de leur intensité et de leur proximité face aux élèves afin d’assurer une cohérence dans l’accompagnement et le suivi qui leur sont offerts.

Depuis l’implantation du carrefour de services dans nos écoles, nous constatons une augmentation significative de la réussite des élèves ainsi qu’une diminution notable du taux de décrochage scolaire et du nombre d’événements majeurs liés à la violence et à l’intimidation. Nous avons constatés que cette organisation de services a une incidence notable sur le climat scolaire, tel que mentionné par les élèves ainsi que l’ensemble du personnel des écoles.

Conférencier :  Martin Bourgeois

Formation en psychoéducation et conseiller pédagogique à la commission scolaire des Laurentides depuis près de 15 ans. Dans mes mandats, je suis coach SCP pour l'ensemble des écoles primaires et secondaires de ma commission scolaire depuis 9 ans et je fais parti de l'équipe des agents pivots pour le climat scolaire, violence et intimidation pour les région de Laval, Laurentides, Lanaudière depuis 6 ans.


D-5 Cyberdépendance : une problématique émergeante

L'utilisation de la technologie est omniprésente! Chaque génération surpasse la précédente en la matière. Les élèves sont connectés, leurs relations sont virtuelles, leur vie est en ligne.  Où est la frontière entre l'efficacité, la saine utilisation et la cyberdépendance?

Conférencières :  Loïs Alexanian, M.A., psychologue clinicienne et Alexandra Fortin, M.A., criminologue, psychothérapeute autorisée

Loïs Alexanian, M.A., psychologue clinicienne est directrice des Services aux jeunes et familles de Maison Fraternité. Elle a commencé au sein de cet organisme en tant que psychothérapeute auprès de la clientèle adulte en 1994.  Outre les troubles liés à la substance, elle s’est spécialisée dans l’intervention systémique, ainsi que dans le domaine de l’abus de pouvoir, soit psychologique, physique et/ou sexuel.  Enfin, parallèlement, elle continue sa pratique comme psychologue en pratique privée.

Alexandra Fortin, M.A., criminologue et psychothérapeute autorisée est directrice adjointe des Services aux jeunes et familles de Maison Fraternité. Elle a d’abord œuvré au niveau de la prévention des toxicomanies chez les jeunes. Elle s’est ensuite tournée vers le traitement des troubles liés aux substances ainsi qu’aux troubles concomitants de santé mentale. Outre cette problématique spécifique, elle s’est intéressée de près à l’intervention thérapeutique en contexte de contrainte ainsi qu’à la recherche portant sur les comportements de violence.


D-6 Asperger / TSA : Moi, être heureux à l'école, tu blagues…  ou laisse-moi vivre ma passion

Thèmes abordés lors de l’atelier :
1. Présenter un modèle d’intégration académique et sociale pour les élèves ayant un syndrome Asperger.
2. L’approche basée sur le respect, la bienveillance et l’inclusion.
3. Les stratégies utilisées pour soutenir le comportement sécuritaire et inclusif.
4. Inspirer les intervenants concernant les possibilités d’intégration des élèves ayant SA.
5. Le modèle authentique du Centre de ressources à l’école publique secondaire de La Salle à Ottawa.
6. Les profils des élèves ayant SA inscrits dans le programme (inclusion, pédagogie différenciée (ex. PEI), cadre d’apprentissage structurée, l’environnement d’apprentissage et de loisir, etc.).
7. Communication et comportement.
8. Gestion de comportement (la classe et le centre de ressource (ex-baromètre émotionnel), horaire adapté (régulariser le stress).
9. Communication et enseignement des stratégies dans l’environnement structuré et spontané (habiletés sociales).
10. Projet d’une collaboration entre le Centre de ressources pour les élèves TSA, Centre d’excellence artistique de l’Ontario et les partenaires communautaires (l’autisme Ontario et SFOA).

Conférencier : Vlatko Dabic, EAO

M. Dabic cumule vingt-et-un ans d’expérience en psychopédagogie et en réadaptation. Il a ouvré à titre d’enseignant ressource au CEPEO. Pendant plusieurs années, il a été responsable du Centre de ressource pour les élèves avec un syndrome d’Asperger ainsi que les autistes de haut niveau à l’école secondaire publique De La Salle. À l’intérieur de ce programme, il a initié la mise en place d’une approche innovatrice liée à l’expression artistique des élèves avec un TSA. Dans le cadre de cet engagement, M. Dabic a priorisé trois axes d’intervention; auprès de l’élève, auprès des enseignants et auprès des intervenants externes ainsi que les parents. De plus, entre 2012 et 2015, il travaille pour le Ministère de l’éducation de l’Ontario, à l’école d’application du Centre Jules Lèger à Ottawa. Cette école expérimentale sert une clientèle avec des difficultés sévères d’apprentissage.

Depuis 1997 à ce jour, M. Dabic travaille comme clinicien au CISSSO, Centre spécialisé en santé mentale Pierre Janet (CHPJ). Il a acquis une expérience considérable dans les départements de l’ado-psychiatrie, psychiatrie de l’adulte et depuis les seize dernières années dans le département de la pédopsychiatre. Son champ d’intervention englobe la psychopathologie infantile, adolescents et adulte (couple) ainsi que les troubles concomitants (diagnostics multiples).M. Dabic a assisté et a participé à de nombreuses formations pour l’autisme, pour la santé mentale et en psychopédagogie, d’envergure nationale et internationale. Il a publié plusieurs articles dans les revues spécialisées, a aussi initié plusieurs projets liées à l’autisme et en arts ainsi que différents projets pour la communauté. M. Dabic est récipiendaire du prix «Bâtisseurs».


D-7 Les Autochtones : mieux comprendre les réalités d'hier et d'aujourd'hui

Entre le passé et la réalité actuelle, cet atelier permettra de mieux comprendre les causes et les différentes perspectives de vérités sur les mondes autochtones contemporains.  Tant pour les autochtones que les non-autochtones, cette compréhension est un pas de plus sur le chemin de la réconciliation.

Conférencière : Geneviève Ethier / Animatrice au dossier autochtone au CSDCEO

Ayant baigné depuis son enfance dans les cultures autochtones, Geneviève saute à pieds joints dans le nouveau défi d'animation culturelle autochtone au CSDCEO en 2017.  Depuis plus de 15 ans, elle explore et se nourrit des univers autochones pour retrouver ses racines perdues et partager sa passion avec les enfants autant que les adultes.



Bloc d'ateliers E

E-1 Pratiques gagnantes des écoles SCP / CSP pour les écoles intermédiaires et secondaires

Vous avez besoin de nouvelles idées pour favoriser un climat scolaire positif? Vous êtes intéressés à mettre le système de Soutien au comportement positif en place dans votre école? Cet atelier vise à partager de nouvelles idées aux participants qui ont déjà un système SCP/CSP dans leur école, et aussi à démontrer aux participants qui ne connaissent pas l'approche, comment ces stratégies peuvent s'appliquer concrètement dans les écoles.

Animateurs : à venir

E-2 Sensibilisation et prévention au niveau de la santé mentale, par où commencer?

Les conseils scolaires et les écoles de l'Ontario s'engagent à offrir une vaste gamme d’activités de prévention reconnues, sécuritaires et coordonnées afin de promouvoir le bien-être des élèves. Cet atelier permettra au personnel scolaire de prendre connaissance de l'Outil d'aide à la décision en matière de santé mentale dans les écoles ainsi que de d'autres ressources susceptibles de les aider dans la planification des activités de prévention au sein de l'école, de la salle de classe et en collaboration avec les partenaires communautaires.

Ann-Michelle Mc Nulty, Leader en santé mentale au CECCE, Chantal Wade, Leader en santé mentale au CEPEO, Sandra Barrette, Leader en santé mentale au CSDCEO

Ann-Michelle McNulty, MSS, TSI, oeuvre au CECCE depuis plus de 18 ans. Elle a occupé le porte de travailleuse sociale, conseillère en fréquentation scolaire, coach SCP et coordonnatrice interconseils. Depuis 3 ans, elle occupe le poste de Leader en santé mentale.

Chantal Wade travaille à titre de Leader en santé mentale au Conseil des écoles publique de l'Est de l'Ontario (CEPEO), depuis 2015. Elle fut Conseillère en programmes au Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) pour plus de 15 ans. Elle a des intérêts particuliers au niveau des problématiques qui touchent les enfants, les adolescents, la prévention, la promotion de la santé mentale, l’équité ainsi que l’éducation et l’échange des connaissances.

Sandra Barrette a occuppé plusieurs fonctions au sein du CSDCEO depuis 15 ans. À titre de travailleuse sociale et leader en santé mentale, elle collabore actuellement avec les leaders scolaires et communautaires dans le but de mettre en place une stratégie systémique de promotion de la santé mentale en milieu scolaire.


E-3 Imaginer un modèle d’approche collaborative pour la réussite de tous les élèves!

Il n’est pas facile pour un enseignant seul de répondre à la diversité des besoins des élèves qui lui sont confiés.  Lors de cette session, vous apprendrez à mettre en place au sein de votre école un modèle d’approche collaborative mettant en valeur la richesse de la collaboration entre les intervenants scolaires. L’approche collaborative met l’accent sur le modèle de réponse à l’intervention (RAI) et sur l’importance de la collecte de données afin d’orienter les discussions. Le but étant toujours de poser des actions concrètes au sein de l’école pour assurer la réussite de tous nos élèves. En participant à cette session, vous apprendrez comment  des écoles et des conseils scolaires ont réussi à implanter cette approche et ainsi à mieux répondre aux besoins de tous les élèves.

Conférencière : Nancy Roy, Directrice adjointe / conseillère pédagogique

Nancy Roy travaille au Conseil scolaire Centre-Nord depuis plus de 12 ans et s’est jointe à l’équipe de Jigsaw Learning comme associée à l’apprentissage. Au cours  des vingt-deux années de sa carrière en éducation, elle a œuvré à titre de directrice d’école, de conseillère pédagogique en éducation inclusive ainsi qu’en climat scolaire positif, en tant qu’enseignante et comme orthopédagogue.  Nancy possède un baccalauréat en orthopédagogie de l’Université du Québec à Hull et complète présentement une maîtrise en éducation avec concentration en gestion efficace de l’enseignement et des écoles à la Téluq.


E-4 Pratiques gagnantes en gestion de classe

Pendant l'atelier, nous aborderons l'importance d'une gestion de classe efficace et juste. Nous verrons des exemples de co construction de critères avec les élèves afin d'assurer un climat scolaire positif autant dans la salle de classe, les corridors et la cour de récréation. Finalement, nous verrons comment utiliser les critères enseignés et observés afin d'évaluer les habitudes de travail et le habiletés d'apprentissage de nos élèves.

Conférencière : Josée Bédard, EAO

Enseignante à l'élémentaire depuis 24 ans. LEAD SCP de l'école publique Nouvel Horizon de Hawkesbury. Récipiandaire du prix "Engagement de l'année" au Gala de Reconnaissance du CEPEO pour l'année 2017-2018.


E-5 La légalisation du cannabis : où en sommes-nous?

La légalisation du cannabis au Canada est maintenant un fait accompli!  Pourtant, des questions demeurent. Comment préparer et encadrer les élèves face à cette réalité?  Nous proposons un échange sur les enjeux de cette nouveauté pour les élèves et leurs parents, de même qu'en milieu scolaire. Révision des dispositions légales, impacts de la consommation chez les jeunes, devoirs et responsabilités des adultes en contexte d'autorité.

Conférencières :  Loïs Alexanian, M.A., psychologue clinicienne et Alexandra Fortin, M.A., criminologue, psychothérapeute autorisée

Loïs Alexanian, M.A., psychologue clinicienne est directrice des Services aux jeunes et familles de Maison Fraternité. Elle a commencé au sein de cet organisme en tant que psychothérapeute auprès de la clientèle adulte en 1994.  Outre les troubles liés à la substance, elle s’est spécialisée dans l’intervention systémique, ainsi que dans le domaine de l’abus de pouvoir, soit psychologique, physique et/ou sexuel.  Enfin, parallèlement, elle continue sa pratique comme psychologue en pratique privée.

Alexandra Fortin, M.A., criminologue et psychothérapeute autorisée est directrice adjointe des Services aux jeunes et familles de Maison Fraternité. Elle a d’abord œuvré au niveau de la prévention des toxicomanies chez les jeunes. Elle s’est ensuite tournée vers le traitement des troubles liés aux substances ainsi qu’aux troubles concomitants de santé mentale. Outre cette problématique spécifique, elle s’est intéressée de près à l’intervention thérapeutique en contexte de contrainte ainsi qu’à la recherche portant sur les comportements de violence.


E-6 Pleine conscience et relaxation : activités pour promouvoir le bien-être des élèves

Présentation de différents outils et activités pour promouvoir le bien-être des élèves tels que des activités du programme MindMasters 2 créé par CHEO, du Guide du mieux-être et des activités de pleine conscience et méditation pour enfants.  Le Guide d'appui : Le bien-être au coeur de notre quotidien sera partagé avec les participants. Les participants obtiendront de l'information sur la pleine conscience, ses bienfaits et les sujets connexes ainsi que des activités concrètes qu'ils pourront utiliser dans leurs écoles et dans leur quotidien.

Conférenciers : CaroleTurbide, Travailleuse sociale et Thomas David Peter, Travailleur social

Carole Turbide est diplômée de la maîtrise en service social de l'Université d'Ottawa. Elle est travailleuse sociale dans des écoles élémentaires et secondaires du CECCE. Elle est également une membre active au sein du comité du Mieux-être visant à promouvoir le bien-être des élèves dans les écoles. De plus, Carole est enseignante de yoga certifiée et a reçu plus de 200 heures de formation dans ce domaine. //// Thomas Peter est diplômé de la maîtrise en service social de l’Université d’Ottawa. Depuis janvier 2016, il travaille au sein du CECCE. Auparavant, il a été impliqué au sein d’organismes communautaires locaux et d’ONG internationales en Asie et en Afrique en tant que consultant en environnement et développement communautaire. Depuis 2017, il fait partie du comité Mieux-être au Service de soutien à l’apprentissage du SSA visant à promouvoir le bien-être des élèves dans les écoles.


E-7 L'équité en salle de classe, un apprentissage par l'expérience

Le volet bien-être et sécurité des élèves a choisi d'investir dans la création de milieux bienveillants, sécuritaires et inclusifs pour tous les apprenants. L'équipe d'équité et éducation inclusive vous invite à amorcer le parcours que leur conseil a entrepris. Venez explorer comment la pédagogie pertinente et sensible à la culture peut s'inviter dans la salle de classe pour favoriser le développement du plein potentiel des élèves. Atelier interactif dans lequel vous découvrirez certains de nos outils et activités.

Conférenciers : Véronique Lebeau, TES en bien-être, Martin Ringrose, conseiller en bien-être

Véronique Lebeau est technicienne en éducation spécialisée pour le CEPEO et est passionnée de justice sociale. Après un parcours avec des adultes vivant avec un trouble de santé mentale, puis avec des élèves sous le spectre de l'autisme ou ayant une déficience intellectuelle, elle a eu la chance de rejoindre les rang du volet bien-être et sécurité au Conseil en 2013. Elle agit en tant que coach en climat scolaire auprès des écoles et anime des ateliers qui font la promotion de milieux scolaires bienveillants, sécuritaires et inclusifs tant auprès des élèves que des membres du personnel des écoles.

Martin Ringrose est conseiller en bien-être et sécurité et travaille dans le dossier de l’équité et l’éducation inclusive depuis le début de l’année scolaire 2017-2018. Ses expériences vécues dans sa première carrière de directeur des funérailles et thanatologue à Montréal et Ottawa l’ont beaucoup marqué et influencent encore son approche avec des élèves en situations de difficultés. Il a aussi oeuvré au CEPEO en tant qu’enseignant avec spécialisation en sciences sociales et histoire dès 2007.